Bienvenue sur le site de la majeure Paix, Action Humanitaire et Développement (PHD) de Sciences Po Lille.

Responsables de la majeure PHD

Charles Tenenbaum

Maître de conférences en science politique

Domaines de recherche : médiation internationale et résolution des conflits ; études sur la paix ; multilatéralisme ; religions et relations internationales

Benoît Lallau

Maître de conférences en sciences économiques | Habilité à diriger des recherches (HDR)

Domaines de recherche : politiques de développement et action humanitaire ; économie de l’environnement et du développement durable ; économie agricole et alimentaire.

Édito des responsables de majeure

Former des professionnels du monde de l’humanitaire, de la gestion des conflits, du développement et de la construction de la paix, voilà l’objectif de la Majeure Paix, Action Humanitaire et Développement.

Cette ambition s’inscrit dans une formation en sciences politiques qui entend mobiliser les sciences humaines et sociales afin de mieux répondre aux défis contemporains. De la prise en charge de problèmes globaux (crises environnementales, crises humanitaires, inégalités, migrations, conflits) aux dynamiques de l’action locale (sécurité alimentaire et développement agricole, prévention des conflits, médiation, reconstruction post-conflit).

Face aux crises, les réponses traditionnelles doivent désormais se combiner avec les ressources de la société civile, des organisations internationales et des voies multiples d’une diplomatie renouvelée. Cette approche alternative accompagne les enseignements théoriques et pratiques proposés en PHD, tout en proposant une lecture critique des concepts, des acteurs et de leurs pratiques.

La diversité des débouchés répond à une préoccupation commune : contribuer à une meilleure prise en charge des défis de l’urgence, de la paix et du développement du local à l’international.

Charles Tenenbaum et Benoît Lallau


Objectif de la formation

La majeure Paix, Action Humanitaire et Développement (PHD) s’inscrit dans le « Triple Nexus », associant les analyses, les acteurs et les pratiques des domaines de l’urgence, de la construction de la paix et du développement.
La formation s’articule autour de cours fondamentaux, approfondissements thématiques et techniques, spécialisations régionales et management de projet. Il s’agit de préparer les étudiantes et étudiants à des carrières professionnelles nécessitant une vision à la fois distanciée et opérationnelle des organisations de ce triple monde de l’humanitaire, du développement et de résolution des conflits.

Le cursus porte également une attention particulière à des thématiques transversales et notamment aux questions liées à l’environnement, aux migrations, au genre, au plaidoyer, etc. Tout en conservant cette transversalité, en cinquième année les étudiantes et les étudiants ont la possibilité de choisir entre deux parcours spécifiques, la construction de la paix d’une part, l’action humanitaire et de développement d’autre part.


Principaux débouchés

La majeure Paix, Action Humanitaire et Développement (PHD) forme les étudiantes et étudiants afin de faciliter leur insertion professionnelle au sein d’organisations telles que :

  • Les ONG nationales et internationales (humanitaire, développement, médiation, gestion des conflits et du post-conflit, coopération technique, justice internationale, justice transitionnelle)
  • Les ministères français de l’Europe et des Affaires étrangères, des Armées, de l’intérieur
  • Les collectivités territoriales françaises et étrangères, (coopération décentralisée)
  • La commission européenne (DEVCO, ECHO et SEAE) et les délégations de la Commission européenne hors des pays membres
  • Les Nations Unies (Affaires politiques, opérations de paix)
  • Les organisations internationales de développement et coopération (PNUD, UNESCO, etc.)
  • Les organisations et institutions nationales et internationales de gestion des migrations
  • Les organisations françaises et européennes de coopération (AFD, GIZ)
  • Les think-tanks et centres de recherche, d’expertise et de conseil sur les questions internationales et la résolution des conflits
  • Les cabinets de conseil et d’études en développement
  • Le journalisme
  • Le secteur de la Responsabilité sociale des entreprises
  • Les centres de recherche et d’information (français et étrangers) sur les questions internationales